Plan du site | English

Gravure  

Vers 1930, poussé par son ami Adrien Hébert et aussi par le fait que celui-ci possède une presse, Fortin s’adonne à la gravure sur cuivre et sur zinc. N’ayant pas étudié la gravure, il s’en tient à l’eau-forte et pointe sèche.

«Vous savez, la gravure c’est pratiquement sept métiers en un : préparer la plaque, placer le ciment dessus, graver, dessiner à l’aiguille, ôter le ciment, encrer. Tout un métier ça, l’encrage, et puis la presse aussi c’est un autre métier. Seulement l’encrage, c’est déjà deux métiers à lui tout seul.» Marc-Aurèle Fortin

«Pour ma gravure, je m’inspirais des dessins de mes aquarelles et de mes huiles.» Marc-Aurèle Fortin

«J’ai aussi fait des gravures au miroir noir. Pour ça, votre paysage est dans votre dos. Vous placez le miroir devant vous, puis  vous  travaillez  d’après  nature.

pont d'Europe
c.1949
21 cm x 26 cm

Ainsi,  vous  faites  votre gravure d’après ce que vous voyez dans le miroir, ça vous donne une ligne parfaite, c’est merveilleux. Pourquoi un miroir noir? Bien, le blanc n’admet pas le reflet des valeurs, des lignes. Le miroir noir vous donne seulement la ligne de gravure. Charles Méryon, un grand graveur français a fait des chefs-d’œuvre de cette manière-là. J’en ai fait beaucoup comme ça, des paysages d’Hochelaga et d’un peu partout.» Marc-Aurèle Fortin

Des quelque soixante gravures réalisées par Fortin, le Musée en récupère dix-neuf. Quant aux autres planches, il semble qu’elles aient disparues à jamais, sans savoir exactement dans quelles circonstances ni où exactement. Un petit nombre de gravures tirées et signées par l'artiste sont dispersées dans quelques collections.

En 1977, l'exécuteur testamentaire du peintre prit la décision de procéder au tirage des dix-neuf planches de gravure (eaux-fortes) créées par Fortin qu'il détenait en inventaire. Ce minutieux travail  fit confié à Madame Janine Leroux-Guillaume, graveur renommée qui mit trois ans pour l'exécuter.

Chaque gravure est signée de la main de Janine Leroux-Guillaume et porte l'estampille de la Fondation Marc-Aurèle Fortin à la partie inférieure droite et, à l'endos, la signature du président de la Fondation.

Le tirage de ces gravures s'établit comme suit:

  • 16 planches tirées à 75 exemplaires;

  •   2 planches tirées à 95 exemplaires;

  •   1 planche tirée à 15 exemplaires

Cliquez ici pour visualiser ci-après les gravures (eaux-fortes) disponibles

Vous pouvez acquérir des exemplaires des eaux-fortes de Marc-Aurèle Fortin
à la Boutique du Musée des Beaux-arts de  Montréal.
Tél. 514-285-1611

© Fondation Marc-Aurèle Fortin. Tous droits réservés.