Plan du site | English

Caséine  

En 1949, Marc-Aurèle découvre un produit nouveau, la caséine, une espèce de gouache à base de lait (la caséi). Fortin s’enthousiasme pour ce nouveau médium. Il travaille beaucoup ces années-là dans son atelier de Sainte-Rose. S’inspirant de ses aquarelles, il expérimente ce nouveau produit sur des panneaux.

Ce qui éblouit l’artiste, c’est cet effet de mat qu’il obtient de la caséine qui n’a pas de transparence, contrairement à l’aquarelle. Pour le blanc, il le prépare lui-même. Il achète des boîtes de lait en poudre et délaie cette poudre dans de l’eau. Ce mélange crée des empâtements plus denses et s’avère idéal surtout pour les nuages.

chantier maritime
c.1952
Caséine sur panneau
78 cm x 130 cm

 

Pastel

Ce qui semble fasciner davantage Fortin dans la caséine, c'est la matité de la matière, et c'est probablement pour rechercher des effets semblables qu'il a fait quelques gouaches et quelques pastels sur bois ou sur papier très rude, à l'époque des caséines, soit entre 1949 et 1955

On connaît vraiment peu de pastels de Fortin.

la mère et l'enfant
c.1938
66 cm x 48 cm

© Fondation Marc-Aurèle Fortin. Tous droits réservés.